On en parle...

Publié le par Les amis de la Flottille 4F


www.meretmarine.com (16/06/2008)


Caraïbes : Les Hawkeye français participent à l'interception de trafiquants de drogue

Le 10 juin, une opération impliquant des gardes côtes des Antilles néerlandaises et Aruba, en coopération avec la marine néerlandaise et le JIATF South (Joint Interagency Task Force), la DEA (agence de lutte contre la drogue) et les moyens aériens de surveillance français, britanniques et américains, ont permis de saisir 916 kilogrammes de cocaïne et d'héroïne transportés à bord d'une embarcation rapide (go-fast).

Les gardes côtes néerlandais avait été informés qu'un avion de patrouille avait détecté un go-fast suspect.

Un dispositif d'interception multinational a alors été mis en place. Il comprenait notamment deux E-2C Hawkeye français, avions de guet aérien de la Marine nationale déployés dans la région au début du mois.

Le go-fast a été intercepté par les garde-côtes néerlandais, puis dérouté vers la base navale de Parera sur l'île de Curaçao. 6 trafiquants ont été arrêtés et 31 colis saisis. Après leur déploiement aux Caraïbes, les Hawkeye de la flottille 4F rejoindront en juillet Norfolk, aux Etats-Unis.

Ils participeront à l'exercice JTFEX, appontant notamment sur l' USS Theodore Roosevelt. Ils y retrouveront 6 Rafale de la 12F, embarqués sur le porte-avions américain durant 5 jours.

 


Le Point.fr  (13/06/2008)


Les avions-radar du Charles de Gaulle s'activent aux Antilles

Pendant que le porte-avions Charles de Gaulle poursuit sa cure de jouvence à Toulon, les avions qu'il embarque habituellement font de la pêche au gros aux Antilles.

L'état-major des armées nous apprend aujourd'hui que deux avions-radar E2C Hawkeye français ont participé le 10 juin aux Antilles à une interception de navire rapide go-fast, qui transportait 916 kg d'héroïne et de cocaïne.

Cette lourde opération, coordonnée par l'organisme américain JIATF South (Joint Interagency Task Force) en liaison avec la DEA (Drug enforcement administration) , a fait appel à des moyens aériens considérables puisque des avions américains et britanniques ont également été mis en oeuvre, ainsi que des garde-côtes néerlandais.

Le go-fast, son équipage et le chargement ont été transférés vers la base navale de Parera sur l'île de Curaçao.

 

Publié dans Actualité 4F

Commenter cet article